Meurtriers sans Visage


 » Présentation rapide du livre

CatégoriePoliciers
AuteurHenning MANKELL détail
NotationNote : 4

 » Résumé

Kurt WALLANDER, un policier de Ystad, est reveillé en pleine nuit par un de ses collègues : un double meurtres semble avoir été commis non loin d'Ystad. Mais, avant de mourir, l'une des victimes dit simplement le mot "étranger". A cause des problèmes d'immigration et de xénophobie frappant la Suède à ce moment la, des personnes tentent de s'en prendre aux réfugiés après que la presse ait divulgé cette information. Kurt se retrouve à devoir manoeuvrer entre un double meurtres et un assassinat tout en traitant avec la presse, ce qui n'est pas un de ses points forts.

 » Avis : Une première enquête pleine de rebondissements

La première enquête de l'inspecteur Wallander, peut-être la meilleure. L'histoire est bien trouvée : de bons rebondissements qui arrive au bon moment, une histoire complète et complexe, sans être incompréhensible. La vie des personnages permet de mieux les connaitre sans pour autant pénaliser l'histoire. La difficulté se trouve être surtout au niveau des noms (les noms suédois sont parfois difficile), bien qu'on s'y habitue plus facilement ensuite (ce n'est pas le premier livre de Henning que je lis). Par contre, il est énervant que Henning ne puisse s'empêcher de completer "Kurt" par "Wallander" dans quasiment chaque apparition du personnage. Parfois, "Kurt" serait suffisant et moins lourd... Donc à lire, peut-être même en priorité... Il vaut vraiment le coup.

 » Détail sur l'auteur :

Elevé par son père, sa mère les ayant abandonnés, Henning dévore les livres d'aventures, et s'essaye à l'écriture, dès l'age de 6 ans, sur les conseils de sa grand-mère. Ainsi, il voyage grâce à la lecture et à son imagination. Le continent qui l'attire le plus est l'Afrique. A 16 ans, il arrive à Paris et travaille dans un atelier de fabrication de clarinette, puis retourne en Suède au bout d'une année. La, un de ses romans est publié. Quelques années plus tard, vers 23 ans, il part pour l'Afrique, plus précisément en Guinée, où il s'est tout de suite senti chez lui. Il s'installe alors en Zambie avec sa première femme. Puis, après s'être remarié en 1985 avec Eve BERGMAN (la fille d'Ingmar), il revient en Afrique, à Maputo. Depuis, il vit en Afrique, et partage sa vie entre le Mozambique et la Suède. Lorsqu'à la fin des années 80 il revient en Suède, il est frappé par la violence qui débarque d'un peu partout, et s'inspire d'un fait réel pour écrire son premier livre, "Le meurtrier sans visage", qui sort en 1991. Ce livre va devenir le premier opus d'une série et introduit ainsi le personnage de Kurt WALLANDER, policier d'Ystad. Ce policier a été inspiré par sa propre vie : comme lui, il aime l'Opéra, il souffre de la méchanceté du monde, il se promène aux mêmes endroits dans Ystad, il a une cinquantaine d'années. En fait, Kurt n'est qu'une version policière de Henning. De plus, ce qui est rare, les histoires plaisent aux policiers suédois qui sont confrontés aux mêmes problèmes que Kurt, à savoir les réductions budgétaires, les problèmes de personnels... Ce rapport avec la réalité permet à Henning d'imposer encore plus son style. En parallèle de sa vie d'auteur à succès (aujourd'hui traduit dans plus de 27 langues), Henning dirige la troupe de théâtre du Mozambique pour qui il écrit des comédies et metteur en scène. L'objectif de l'oeuvre d'Henning MANKELL est de brosser le portrait de la société à travers le crime. Il estime que si un homme veut devenir artiste, il doit retrouver l'imaginaire de son enfance. Aujourd'hui, Kurt WALLANDER est à la retraite, et c'est sa fille Linda qui prendra le relais dans les nouvelles aventures d'Ystad...




Page modifiée le : 20/08/2014
Site modifié le : 16/05/2016


Valid XHTML 1.0 Transitional