La Question d'Irlande


 » Présentation rapide du livre

CatégorieCulturel
AuteurJean GUIFFAN
ISBN2-87027-885-3
NotationNote : 3

 » Résumé

En 290 pages, Jean GUIFFAN retrace l'histoire de l'Irlande depuis le XVIe siècle jusqu'à nos jours (2001). Les faits principaux sont illustrés par des documents en annexes, suivis d'une chronologie synthétique, et d'une bibliographie et filmographie permettant d'étendre ses recherches sur la question. Les principales parties sont :• La Question d'Irlande, Une longue mise en place : cette partie traite du conflit depuis le XVIe siècle jusqu'au début du XXe (40 pages) • Une mauvaise solution à La Question d'Irlande : explication sur les naissances des différents partis "politique" suite à la scission de l'Irlande (50 pages) • Une question longtemps mal réglée, l'Irlande du Sud : la vie en Irlande du Sud durant le XXe Siècle ainsi que les évolutions des mouvements nationalistes ou unionistes. (70 pages) • L'Irlande du Nord : Une question en voie de règlement ? : cette partie retrace les principales tentatives pour résoudre le conflit, ainsi qu'une ouverture sur les actions actuelles.

 » Avis : Factuel donc intéressant, mais presque trop d'informations.

On ne peut pas dire que le livre est difficile à lire, mais son contenu est difficile à retenir. En effet, on retrouve énormément de noms de mouvements, partis ou personnes. Le découpage est très intéressant, mais étant thématique et non chronologique, il est parfois difficile de savoir où l'on se situe dans l'histoire. L'auteur recadre aussi par rapport au reste du monde, comme l'impact de la Révolution Française, la naissance du marché commun et de l'Europe, les liens avec les Etats-Unis... Je trouve ce livre très intéressant pour aborder le sujet de l'Irlande, mais étant presque trop complet, il faut s'y reprendre à plusieurs fois pour mieux comprendre le problème. En résumant, l'Irlande était Catholique, et très proche du Pape. Lors de l'invasion des Anglais, l'Irlande du Nord est "devenue" protestante. Les protestants refusent l'autorité du Pape, autorité très importante pour les catholiques. La discrimination et la dépendance des Irlandais imposées par les Anglais n'étant évidemment pas acceptées par les Irlandais, les mouvements indépendantistes ont vu jour. Les impôts demandés par le gouvernement britannique, et autres contraintes (interdiction de voter, pas de prises de décision pour les Irlandais...) et le comportement colonialiste des anglais a été fortement rejeté par les Irlandais. En fait, l'Irlande pour l'Angleterre est comme la Bretagne pour la France, mais dont "l'intégration" s'est très mal passée. Ce résumant est évidemment très très raccourci, mais j'espère que si vous vous posez des questions, vous aurez envie de lire cet ouvrage...





Page modifiée le : 10/05/2014
Site modifié le : 16/05/2016


Valid XHTML 1.0 Transitional