Le Grand Livre de la Psychanalyse


Le Grand Livre de la Psychanalyse
 » Présentation rapide du livre

CatégoriePour briller en soirée (comprendre
AuteurA. ROBERTI
NotationNote : 0

 » Résumé

Ouvrage traitant de l'auto-psychanalyse, ou comment devenir son propre psychanalyste. Les sujets abordés touche à la psychanalyse en elle-même en détaillant les types de comportement (nostalgique, reveur, névrosé, hypocondriaque...), le fonctionnement du psychisme (lapsus, les oublis...). Le but est de se comprendre soi-même (les rêves, bégaiement, dépression nerveuse, ...) en analysant nos défauts (colère, égoïsme, intolérance...) notre rapport à la sexualité (pendant l'enfance, en tant qu'adulte) et nos angoisses. De nombreux petits tests ont pour but de pousser la reflexion sur soi en se forçant à se poser des questions

 » Avis : Comment mieux comprendre les psychanalystes sans mieux se comprendre.

Ce livre n'est que succession de contradictions, utilisation de clichés à outrances et catégorisation excessive du comportement. Je n'ai rien appris sur moi dans ce livre. Il est évident qu'il n'est pas fait pour tout comprendre, ce n'est pas son but, mais les sujets abordés en sont risibles, pour la plupart. Quelques exemples :•- un homme perd son porte-feuille. Plus tard, on apprend qu'en fait son ex-femme lui avait offert. On en déduit que perdre le porte-feuille était un acte ayant pour but d'effacer ce trouble... Il est clair qu'on ne peut pas "simplement" perdre un objet •- le mal de dos est en fait une expression physique d'un événement que nous nous efforçons à oublier mais notre esprit s'y refuse •- il existe 2 types d'homosexualité : la latente, ou refoulée (l'homme marié, avec des enfants, mais pas heureux dans son couple), la manifest (homme souvent marié mais qui se sait homosexuel !). Comme dit plus haut, nombreux aussi sont les clichés sur la vie (femme au foyer qui "doit" attendre son mari par exemple) et sur la psychanalyse que ce livre ne fait que renforcer. D'ailleurs, le livre précise que souvent on reproche à la psychanalyse de tout attribuer à la petite enfance et à la sexualité... L'autre ajoute ensuite que, bon, en fait, c'est pas faux ! Le dernier point : ce sont ceux qui pensent inutile d'aller chez le psychanalyste qui en ont le plus besoin... Après tout, nous sommes tous clients ainsi... Donc, ce livre ne fait qu'enfoncer des portes béantes, renforce les clichés et décrédibilise d'avantages la "profession" de psychanalyste. Par contre, on se paye une bonne tranche de rigolade en le lisant tellement le ridicule est présent...





Page modifiée le : 10/05/2014
Site modifié le : 16/05/2016


Valid XHTML 1.0 Transitional